28 décembre 2006

La paix par les armes ?

Voilà plus de cinquante ans que le conflit dure entre palestiniens et israéliens. Une haine violente entre deux peuples, une guerre inutile entre deux pays. David contre Goliath, Achille contre Hector, … Tous ces combats ont connu une issue, aussi tragique soit elle. La mort d’un des combattants mettait fin à un conflit. Bien sur il ne s’agit que de mythologie, ou de religion.

                      

Aujourd’hui les armées se battent avec des bombes, et les héros, heureux ou malheureux, qui décidaient du sort de la bataille se sont transformés en peuple haineux, prêts à mourir pour tuer, et non pour vaincre. Le tableau s’est encore assombri avec l’arrivée au pouvoir du Hamas en Palestine. Désormais, trois parties s’affrontent : le Hamas, le Fatah et Israël. L’Etat hébreux se tient un peu en retrait, laissant les palestiniens s’entretuer entre eux. A priori, rien qui ne laisse entrevoir un soupçon de paix dans la région.

Pourtant, selon le journal israélien Haaretz, le Fatah aurait reçu un chargement de 2 000 fusils Kalachnikov ainsi que 20 000 chargeurs et 2 millions de balles, tout cela avec l’accord et l’aide d’Israël. La cargaison aurait été livrée en camion via l’Egypte. C’est durant une rencontre entre Mahmoud Abbas et Ehoud Olmert il y a quelques jours que cet accord aurait été conclu. Le  Fatah se serait plaint de la faible force de frappe de ses miliciens face au Hamas. Selon un autre média israélien, une autre livraison est prévue, pour les forces du Fatah en Cisjordanie.

                                                      

Drôle de négociations. Quel est l’avantage des deux parties ? Le Fatah est-il vraiment en difficulté face au Hamas ou veut-il augmenter son armement avec l’appui d’Israël ? L’Etat Hébreux souhaite-t-il aider le Fatah à éliminer le Hamas sans avoir à intervenir ou espère-t-il le déclenchement d’une guerre civile en Palestine ? Une raison, possible mais peut probable, serait qu’enfin ces deux camps aient compris qu’eux seuls peuvent arranger les choses et l’arrivée de cette ennemi pour l’un, devenu depuis commun aux deux, peut-être le début d’une collaboration entre Fatah et Israël. D’abord militaire, puis pourquoi pas politique, économique et, enfin, amicale ? Cela avait déjà failli se faire il y  a quelques années, en 1994. On en est encore loin. Sitôt l’information publiée, le porte-parole du Fatah a démenti toute négociation ou accord, dénonçant cette nouvelle comme une « propagande israélienne destinée à aggraver la situation entre le Fatah et le Hamas. »

Posté par fgaytte à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La paix par les armes ?

Nouveau commentaire